Bienvenue dans le monde des énergies à Lausanne

VA Y AVOIR DU SPORT

Le stade de la Tuilière en lumière

tuiliere-chantier-session14-HD-4920

DANS LA PRISE

nativa®plus, l'éco-courant 100% engagé

Halle-Sud-Beaulieu640X450

COUPURE DE COURANT

Que faire en cas de panne?

sous_sol_640X450px

Editorial

Notre indispensable énergie

edito_sommaire

SOLAIRE

Une idée lumineuse pour votre toit

sommaire_solaire

OPERATION URGENTE

L'électricité au temps de la pandémie

transfo_sommaire

ENTREPRISES

Equiwatt fait la banque

equiwatt_sommaire

PLAN CLIMAT

100% renouvelable dès 2020

plan sommaire

ÉNERGIES RENOUVELABLES

SI-REN SA fête ses 10 ans

soleil_sommaire

EFFICACITÉ ÉNERGETIQUE

Rénover ses luminaires sans les jeter

WhatsApp Image 2020-01-21 at 10.50.02

ÉLECTRICITÉ

nativa devient encore plus responsable

marquage-electricite-nativa-provenance

MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

Recharge de voitures en accès libre

bornes_sommaire

ÉLECTRICITÉ

Rénovations au barrage de Lavey

lavey_sommaire

ÉLECTRICITÉ

Le poste de Romanel se modernise

romanel_sommaire

ÉLECTRICITÉ

 

Modernisation du poste de Romanel

 

Le poste de couplage et de transformation électrique de Romanel-sur-Lausanne est en pleine rénovation. Ce point d’entrée, capital pour l’approvisionnement de la région lausannoise, est peu à peu adapté, et les volumineuses installations –– isolées à l’air –– sont réduites grâce à l’isolation au gaz et conservées dans des bâtiments sécurisés.

Les premiers réseaux électriques ont vu le jour au début du XXe siècle et, dans les années 30, de nombreuses infrastructures d’importance ont été construites, dont le poste de couplage et de transformation de Romanel-sur-Lausanne.

«Ce poste revêt une importance particulière pour la sécurité de l’approvisionnement en électricité de la région», explique Xavier Dubey, chargé du projet aux Services industriels de Lausanne (SiL). «On y trouve à la fois des postes de couplage très haute tension (THT) et haute tension (HT) – qui servent à interconnecter les lignes électriques des différents réseaux – et des transformateurs THT/HT et HT/MT (moyenne tension) pour permettre de distribuer l’énergie auprès de nos clients.»

 

Nord

Depuis 2015, ce site qui réunit plusieurs partenaires – Swissgrid, les CFF, Romande Energie et Alpiq – subit d’importants travaux de modernisation. La partie nord, côté centre commercial, regroupe les installations de Swissgrid et relie la région lausannoise au réseau électrique national. Elle a été la première à changer: le bâtiment existant a été modifié pour abriter un poste de couplage THT 220 kV GIS (isolé au gaz pour Gas Insulated Substation) et, ainsi, le poste aérien 220 kV a pu être démonté.

«Cet espace a permis de réaliser deux nouveaux bâtiments pour un poste 380 kV GIS et un transformateur 380/220 kV», poursuit Xavier Dubey.

 

Sud

Au sud, côté Blécherette, se trouvent les équipements des SiL. Les anciens transformateurs 220/125 kV ont été démontés et un nouveau bâtiment a été construit à la place. Terminé l’an dernier, il abrite désormais deux nouveaux transformateurs 220/125 kV, un poste de couplage HT 125 kV GIS, deux transformateurs 125 kV/MT et un poste de couplage moyenne tension (11 kV).

Afin d’assurer un maximum de sécurité pour l’approvisionnement et la distribution d’électricité, les nouvelles installations ont été réalisées tout en maintenant les précédentes en service.

Enfin, d’ici à cet automne, le dernier poste aérien 125 kV encore en place sera démonté et remplacé par un bâtiment pour les CFF. Ce dernier abritera un nouvel aménagement 132 kV GIS, nécessaire pour alimenter de façon plus sûre le réseau ferroviaire lémanique. /FA

 

www.lausanne.ch/sil-poste-romanel

L'isolation au gaz, comment ça marche?

 

La technologie GIS (Gas Insulated Substation) est déjà couramment utilisée, notamment dans le poste de transformation de Boisy. Elle consiste à isoler un poste électrique avec du gaz et à l’encapsuler dans une enveloppe métallique mise à la terre.

Elle comporte de nombreux avantages, tant du point de vue de la sécurité que de celui du gain de place. Elle s’oppose à l’isolation à l’air, autrefois couramment utilisée, mais très volumineuse.